vers la page d'accueil vers la navigation principale vers le contenu principal vers le formulaire de contact vers le formulaire de recherche
Baur au Lac Vins
Adlikerstrasse 272
8105 Regensdorf, CH
+41 44 777 05 05,
information@balv.ch

Premières Côtes de Bordeaux

Premières-côtes-de-bordeaux: croissance en province

Bordeaux propose aujourd’hui plus que jamais des alternatives aux crus classiques. Cette extension de l’offre  implique, entre autre, l’appellation premières-côtes-de-bordeaux qui se situe sur la rive droite de la Garonne, presque exactement de l’autre côté de l’AOC graves, bien plus connue. Les derniers millésimes ont cependant montré que les « premières côtes » méritent aussi l’attention du public. Il y est produit, non seulement, des cuvées rouges classiques mais aussi des blancs moelleux.

L’appellation « premières-côtes-de-bordeaux » s’étend sur près de 3'700 hectares sur la rive droite de la Garonne. Au nord, les vignobles s’étirent presque jusque dans la banlieue de Bordeaux, et au sud, suivent le fleuve jusqu’à la dynamique petite ville de Langon. Il fut un temps où l’on embarquait les vins en son port, toujours existant, mais il est maintenant utilisé pour le transport de pièces de l’A380 vers Toulouse.

Les meilleurs terroirs de l’appellation se situent sur les coteaux dominants le fleuve, d’où l’on a, à quelques endroits, une vue imprenable sur les vignobles de Graves de l’autre rive. La nature des sols est ici assez typique pour Bordeaux, à savoir, gravier et calcaire. Plus on s’éloigne du fleuve, plus les sols ont tendance à renfermer de l’argile. Au plus proche de la Garonne cependant, ce sont plutôt des terrains alluviaux qui, eux, sont très propices à la production de vin rouge. Les vins, titrant au minimum 11,5%/vol. (ce que la plupart des crus atteignent), sont autorisés à mentionner sur l’étiquette à côté de l’appellation le nom de la commune où les vignes ont été cultivées.

Spécialités: des vins blancs moelleux

Les Romains avaient déjà entamé l’exploitation de la vigne sur la rive droite de la Garonne, mais ce n’est qu’au 18ème siècle que leur exportation allait jusqu’aux Antilles et en Amérique. Malheureusement, le phylloxéra mit fin à la croissance de la région. Aujourd’hui, la région connait de nouveau un essor, grâce à une demande accrue pour ses vins puissants de couleur intense aux prix très modérés, où le Cabernet Sauvignon donne le ton.

Mais ses différents vins moelleux sont une spécialité de la région. A la fin des années 1970, près de la moitié du vignoble était encore vinifié en ces vins doux si expressifs. Aujourd’hui, restent toujours 500 hectares qui sont plantés en blanc. L’assemblage de ces blancs moelleux est en général à 70% de Sémillon, auquel s’ajoutent le Sauvignon Blanc et un petit pourcentage de Muscadelle. Le taux de sucre résiduel doit être au minimum de 34 grammes par litre. Ce sont des vins parfaits avec du foie gras ou des desserts légers.

Sous-régions

Lalande-de-Pomerol
Bordeaux

Lalande-de-Pomerol

Lalande-de-Pomerol: haut-lieu du Merlot

en savoir plus
Lavaux
Waadt

Lavaux

Le Lavaux: le haut-lieu du Chasselas

en savoir plus
St-Emilion
Bordeaux

St-Emilion

Saint-Emilion: une idylle indépendante de Bordeaux

en savoir plus