vers la page d'accueil vers la navigation principale vers le contenu principal vers le formulaire de contact vers le formulaire de recherche

Tessin

Tessin: «la Mecque» du Merlot en Suisse

La viticulture serait apparue dans le Tessin, il y a 2 000 ans, au temps des Romains. Mais les fondations de la viticulture moderne ne furent posées ici qu’au siècle dernier, en 1907 exactement, quand les premiers pieds de Merlot furent mis en terre à Castelrotto dans le Malcantone. Depuis, le cépage n’a jamais cessé sa marche triomphale et les meilleures sélections élevées en barriques sont comparables à des crus de Saint-Emilion ou de Pomerol.

Vins pétillants de Tessin

In Stock
In Stock
SottoSopra Spumante Brut 2014
Plus que 4 Bouteilles
In Stock
SottoSopra Spumante Brut 2018
Plus que 8 Bouteilles
In Stock

Vins blancs de Tessin

Vins rosés de Tessin

Vins rouges de Tessin

Spritueux de Tessin

In Stock
In Stock
In Stock
In Stock

Seuls très peu de politiciens appliquent leurs visions dans leurs projets privés, le conseillé d’état tessinois Giovanni Rossi (1861 – 1926), était pourtant l’un d’eux. Issu d’une famille bourgeoise aisée possédant des vignes à Castelrotto, après des études de médecine à Genève, il revint dans le Tessin et fut connu en tant que réformateur libéral. Avant son élection de conseiller d’état et sa reprise du département agricole cantonal, il avait déjà réformé une viticulture exsangue après la catastrophe du phylloxéra. Afin de pouvoir plus tard vinifier des vins qualitativement meilleurs, il avait personnellement introduit des pieds de Merlot dans le Tessin et les avait plantés dans son vignoble. Aujourd’hui, 85% de la surface viticole du Tessin (1'040 hectares au total) est représentée par le Merlot.

Un départ dans les années 1980

Pendant des décennies, le cépage ne produisait que des vins médiocres. Ce n’est que dans les années 1980 qu’un groupe de vignerons de Suisse allemande débarqua dans le Tessin pour faire du vin, et exploiter le Merlot à la manière dont le font ceux de Bordeaux, vinifiant avec de longue fermentation sur pellicules et un élevage en barrique. Dès lors, le potentiel du raisin devint visible.

Beaucoup de soleil – mais aussi beaucoup de pluie

Le Tessin est considéré comme l’endroit le plus ensoleillé de Suisse avec 2'200 heures d’ensoleillement par an ce qui est, de fait, bien plus qu’au nord des Alpes. En même temps, les 1'900 millimètres de précipitations moyennes sont probablement un record. Par conséquent, les millésimes diffèrent grandement d’une année à l’autre en fonction du temps. Le Tessin se divise deux avec, au nord, le Sopraceneri (Bellinzona, Blenio, Leventina, Locarno, Rivera, vallée de Maggia), où le climat et les sols sont marqués par la proximité des Alpes, et qui produit des Merlots finement fruités et très élégants. Au sud, le Sottoceneri est plus chaud et les sols plus calcaires, avec une forte concentration d’argile. Cette combinaison crée des vins concentrés.

Des surprises en blanc

Bien que le Merlot soit le cépage dominant dans cette région, des cépages locaux comme la Bondola, ou d’autres internationaux comme le Cabernet Sauvignon, le Petit Verdot ou le Cabernet Franc donnent d’excellents résultats. Mais de véritables trouvailles existent en blancs, particulièrement en Chardonnay, dont certains font partie des meilleurs produits en Suisse.

Région

Islay
Écosse

Islay

Islay: une brise de mer dans le verre

en savoir plus
South Australia
Australie

South Australia

Australie du Sud: la Shiraz comme cheval de Troie

en savoir plus
Wallis
Suisse

Wallis

Valais: des vins des Alpes avec de la classe

en savoir plus