vers la page d'accueil vers la navigation principale vers le contenu principal vers le formulaire de contact vers le formulaire de recherche

Pierre-Luc Leyvraz

Pierre-Luc Leyvraz est souvent appelé le «Roi du Chasselas». Que cette définition soit tout sauf exagéré vous frappe au plus tard lorsque l’on a pu déguster son Saint-Saphorin «Les Blassinges», marqué par le terroir et très typé.

Le vignoble est cultivé selon les principes de la production intégrée (PI). Le domaine couvre un total de 3,3 hectares divisés en dix parcelles, chacune distante de quelques centaines de mètres. Elles appartiennent toutes à la zone classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Vins blancs de Pierre-Luc Leyvraz

de Pierre-Luc Leyvraz

Les sols de la région du Lavaux se sont formés il y a environ 25 millions d’années. La faille qui, à l’époque, définirait définitivement le cours du Rhône et l’emplacement du lac Léman, s’est formée lors du plissement des Alpes. Au cours des différents cycles glaciaires successifs, le glacier a « raboté » la pente et ainsi « corrigé » sa forme, tout en entraînant des sédiments des Alpes déposés sous forme de moraines. La matière qui compose ces sols repose donc ici depuis le retrait du dernier glacier du Rhône, il y a environ 15 000 ans. Dès le Xe siècle de notre ère, des moines cisterciens ont défriché les fourrés sur les coteaux escarpés pour y planter de premières vignes. Les roches et les pierres laissées par le glacier ont été utilisées pour construire les spectaculaires murailles qui soutiennent aujourd’hui encore les vignes en terrasses de ce domaine.

La composition des sols varie légèrement, mais leur teneur élevée en calcaire est toujours restée la même. C’est durant les années 50 que les premières vignes ont donné le nom «Les Blassinges» au domaine. Aujourd’hui, le célèbre St-Saphorin «Les Blassinges» est composé d’un subtil assemblage de chasselas provenant de différentes parcelles, mais tous cultivés au cœur de cette appellation – un vrai «Grand Cru» en d’autres termes.

Producteur

Elias Mora

Elias Mora

L'œnologue Victoria Benavides est l'une des viticultrices espagnoles incontournables. En 2000, elle a fondé sa propre bodega dans le Toro et l'a nommée Elias Mora en l'honneur de l'ancien propriétaire du vignoble.

en savoir plus
Bodegas Amézola de la Mora

Bodegas Amézola de la Mora

Le vignoble de la famille Amézola de la Mora a été créé au XIXe siècle. Il jouissait déjà à cette époque d'une excellente réputation dans la majeure partie du pays. Avec l'apparition du redoutable phylloxéra, la production pris malheureusement fin. En 1986, Iñigo Amézola de la Mora redonnait vie au domaine familial.

en savoir plus
Alvaro Palacios, S.L.

Alvaro Palacios, S.L.

Álvaro Palacios avait 25 ans lorsqu'il s’est installé dans la région isolée du Priorat en 1989. Il a laissé derrière lui la cave parentale de la Rioja (aujourd’hui Palacios Remondo), qui était devenue trop juste pour lui. Avec quelques amis, il voulait ramener à la vie le Priorat endormi de la Belle au Bois Dormant, que les gens avaient quitté pour rechercher dans les villes une vie meilleure et plus facile.

en savoir plus