vers la page d'accueil vers la navigation principale vers le contenu principal vers le formulaire de contact vers le formulaire de recherche
Baur au Lac Vins
Adlikerstrasse 272
8105 Regensdorf, CH
+41 44 777 05 05,
information@balv.ch

Bonvin

Au-dessus de Sion, au Clos du Château, se trouve le cœur de la plus ancienne maison de négoce de vins du Valais, l'actuelle cave Charles Bonvin SA. La vue s'étend sur l'immense vallée du Rhône, rencontre les deux collines du château de Tourbillon et de Valère et s'étend dans le magnifique paysage viticole valaisan avec ses innombrables terrasses.

Au milieu du XIXe siècle, le Valais était une région pauvre. La vallée était en grande partie recouverte de marécages. Les gens, majoritairement des paysans de montagne, vivaient en général de l’agriculture et de l’industrie laitière. Les vignes se trouvaient là où rien d’autre ne pouvait être cultivé. La surface viticole était plus petite que celle de Zurich et le vin issu de ces coteaux servait principalement à la consommation personnelle. Le vin valaisan ne sortait pas des frontières cantonales, bien que la vigne fût déjà présente depuis le temps des Romains.

Vins blancs de Bonvin

In Stock
Petite Arvine
Plus que 8 Bouteilles
Végan
Production intégrée certifiée
In Stock
Petite Arvine
Plus que 1 Bouteille
Végan
Production intégrée certifiée
In Stock
Petite Arvine
Végan
Production intégrée certifiée
In Stock
Petite Arvine
Végan
Production intégrée certifiée

Vins rosés de Bonvin

In Stock
Oeil de Perdrix Sortilège
Végan
Production intégrée certifiée
In Stock
Oeil de Perdrix Sortilège
Végan
Production intégrée certifiée

Vins rouges de Bonvin

In Stock
Clos du Château
Végan
Production intégrée certifiée
In Stock
Pinot noir Terra Cotta
Végan
Production intégrée certifiée
In Stock
Humagne rouge
Végan
Production intégrée certifiée
In Stock
Cornalin
Végan
Production intégrée certifiée

Vins doux de Bonvin

In Stock
Cuvée 1858 Or Barrique Bonvin
Végan
Production intégrée certifiée

En outre, le vieux droit de succession valaisan menait à une division et à un morcellement des vignobles en parcelles de plus en plus petites, voire à la disparition complète des domaines viticoles lorsque, par exemple, la fille héritait des vignes et le fils de la maison et de la cave.

 

Charles-Marie Bonvin (1833-1883) était assurément un homme d’un caractère bien trempé: vif, entreprenant, ouvert sur le monde – des qualités qui se trouvaient dans les gènes de la famille. Déjà le grand-père était allé regarder les techniques de viticulture et les cépages en vogue dans les autres pays. Le père, épicier, avait quant à lui essayé de vendre ses vins «à l’étranger», c’est-à-dire en pays vaudois et dans le canton de Berne. La famille possédait assez de terre et de propres vignes, car elle avait toujours ignoré le droit de succession usuel et n’avait jamais divisé les vignes. Ce qui est aujourd’hui encore le cas.

 

En 1858 s’ensuivit la fondation par Charles-Marie Bonvin à Sion de l’entreprise Charles Bonvin Fils, Vins du Valais. Grâce à son activité infatigable et courageuse, le succès lui était assuré. Pour mieux faire connaître ses vins, il les présentait aussi à l’étranger à des concours de vins où, en effet, il gagnait de nombreuses médailles: en 1862 à Londres, en 1867 à Paris et finalement en 1871, aussi à la maison, à Sion.

 

Le fils de Charles-Marie puis ses petits-enfants ont agrandi continuellement la propriété viticole et le commerce du vin. Aujourd’hui, le résultat est un domaine viticole de 23 hectares au total, comme il en existe peu de cette taille en Valais. Tout au contraire: environ 22 000 propriétaires s’y partagent quelque 5000 hectares de vignes.

 

Les vignes de Bonvin se répartissent sur les domaines Brûlefer et Clos du Château à Sion, Plan Loggier à Saint-Léonard et Château Conthey sur la commune du même nom, autour des ruines du château, ainsi que Botza et Bassin à Vétroz. Les vins de la maison Bonvin proviennent exclusivement des propres raisins produits sur ses domaines. Récemment, la propriété s’est élargie avec le célèbre domaine historique de Diolly, dont les vignes sont actuellement en renouvellement. On est en droit de s’impatienter de déguster dans quelques années les vins de ce grand terroir!

 

Les vignes ont toujours été cultivées de façon naturelle, si bien que l’entreprise Bonvin était considérée dans les années 1980 comme l’une des pionnières lors de l’introduction de la production intégrée en Valais. Plus tard, Bonvin a surenchéri à cet égard et est devenu membre de Vitiswiss, la fédération suisse pour la production écologique en viticulture. Vitiswiss poursuit une approche globale articulée autour de trois aspects: l’environnement, le social et l’économie. Ses lignes générales sont valables non seulement pour la viticulture, mais encore pour le travail de cave et toute l’entreprise. Les vins de Bonvin 1858 Les Domaines portent le label Vinatura de Vitiswiss. L’entreprise est aussi certifiée par Valais Excellence, une certification sur le modèle des normes ISO concernant la gestion de la qualité et de l’environnement ainsi que les questions sociales. Elle s’est également employée à recevoir le label Swiss Climate.

 

Le climat valaisan offre les conditions idéales pour la culture de la vigne. L’hiver est très froid et l’été chaud, avec un automne long et doux. Les amplitudes thermiques entre le jour et la nuit sont grandes. Avec un total de 2000 heures d’ensoleillement mais à peine 600 millimètres de pluie par an, le climat peut être qualifié de sec et le recours à l’irrigation est parfois nécessaire, du moins partiellement. Ce rôle était autrefois assuré par un système ingénieux de canaux appelés «bisses», aujourd’hui remplacé par des méthodes modernes de goutte-à-goutte plus efficaces. A cela s’ajoute que sur les parcelles à forte déclivité, la couche d’humus est très réduite et les sols pauvres n’offrent qu’une capacité limitée de rétention d’eau. La diversité géologique entre le Haut et Bas-Valais est énorme, issue de la formation des Alpes et des périodes glaciaires. Au centre, les environs de Sion offrent principalement des terroirs calcaires et marqués par le schiste.

 

 

Du Clos du Château, un petit sentier descend vers Sion en une demi-heure. Il traverse le domaine de Brûlefer, où se trouve la guérite de Brûlefer. Même par 30 degrés à l’ombre, tout en admirant la vue magnifique et en appréciant un verre de Fendant ou de Clos du Château, on peut y déguster la raclette du racleur Marcel, à la fois douce et corsée. Affiné au Cornalin, ce fromage est un régal!

 

En 2014, la plus ancienne maison de négoce de vin du Valais a été nominée au Grand Prix du Vin Suisse en tant que domaine suisse de l'année, en reconnaissance de son engagement inlassable pour rapprocher cette région viticole impressionnante et ses vins uniques des amateurs.

Producteurs

Nyetimber

Nyetimber

Dans le monde viticole, l’Angleterre occupe une place tout à fait particulière depuis environ 25 ans, une exception dans le nord froid et humide de l’Europe.

en savoir plus
Villa Caviciana

Villa Caviciana

Tôt le matin, quand le soleil se lève lentement sur le lac de Bolsena, que la surface de l’eau, tel un miroir poli, scintille de mille feux et que les premiers bêlements des moutons, le miaulement du chat de la maison et le joyeux gazouillis des oiseaux rompent le silence, on comprend alors que certains ont trouvé ici leur paradis sur terre. A l’écart du tourisme de masse de la côte, qui n’est pourtant qu’à une heure de route, dans une nature encore largement intacte, le lac s’étend au cœur d’un beau paysage de collines, tantôt paisible, tantôt sauvage comme une mer rugissante.

en savoir plus
Peter Michael Estate

Peter Michael Estate

Dans les années 1970, Sir Peter Michael débarquait en Californie en tant que jeune ingénieur et découvrait l’univers du vin californien, qui était alors en plein essor et que quelques noms de premier plan avaient porté sur la scène internationale.

en savoir plus